Difficultés scolaires

LA PRATIQUE PROFESSIONNELLE EVOLUE :
L’impact de la situation sanitaire actuelle (COVID-19) a nécessité de  réinventer la pratique professionnelle dans la durée, de s’adapter, de développer souplesse et disponibilité, en maintenant un haut degré de protection sanitaire et de validité scientifique.
Pour éviter l’effet très anxiogène des mesures de protection à mettre en place pour un entretien présentiel en cabinet (gants, masques, hygiaphone, mise à distance etc..), un protocole de réalisation des bilans neuropsychologiques en visio-conférence via Internet, utilisant une plateforme cryptée et protégée de tout enregistrement, est désormais proposé.
La réalisation des entretiens et des bilans sur ce support numérique  est conforme  sur le plan des contenus (échanges et supports d’évaluation identiques) et permet un échange fluide et aisé tant émotionnel que cognitif, en offrant une flexibilité horaire accrue et une sécurité sanitaire.
Le protocole d’accès est simple et ne nécessite aucun téléchargement de logiciel.
Pour toute demande de rendez-vous par ce biais merci de contacter le 0675464657.
Un échange téléphonique préalable est proposé afin d’établir la marche à suivre.

Mme Toninato, psychologue
06 75 46 46 57

Les difficultés scolaires, une source de préoccupation importante pour les parents :

Bien souvent les causes des difficultés de l'enfant sont mal comprises voire totalement inexpliquées. La scolarité devient alors un long parcours décevant, douloureux, conflictuel, qui met à rude épreuve l'enfant/élève, ses parents ou même l'ensemble de la famille.

Élaborer un diagnostic précis : un préalable avant toute décision de rééducation.

L'objectif du diagnostic réside dans la compréhension des causes des difficultés d'apprentissage.

L'élaboration du diagnostic est un processus structuré, composé d'un ensemble de consultations et d'évaluations (médicales, neuropsychologiques, instrumentales, scolaires, etc.). Le diagnostic constitue un préalable avant toute décision de rééducation ou d'orientation scolaire. Prendre le temps nécessaire à son établissement est essentiel pour l'avenir de l'enfant car l'ensemble des éléments cliniques et scolaires obtenus permettront la structuration d'un projet thérapeutique réellement adapté aux difficultés de l'enfant.

Comprendre pour mieux résoudre : La pratique du bilan neuropsychologique s'inscrit dans l'optique préalable de l'élaboration d'un diagnostic. Les résultats obtenus seront étudiés, comparés aux observations constatées dans les différents lieux de vie (domicile, école, vie sociale, etc.). Les conclusions du bilan permettront une réflexion en vue des aménagements pédagogiques, éducatifs  ainsi que l'élaboration d'une rééducation spécifique (attention, mémoire, traitement des informations visuo-spatiales, traitement du nombre et du calcul, etc.) et autre (ergothérapie, orthophonie, psychomotricité, orthoptie, pédiatrie, neuro-pédiatrie).

Le Bilan Neuropsychologique est l'évaluation des compétences cognitives. Conçu à partir des découvertes des neurosciences (sciences neurologiques et cognitives), il est composé d'un ensemble d'épreuves étalonnées (les résultats sont comparés aux résultats attendus à l'âge de l'enfant) qui permettent de mettre en évidence les points forts de l'enfant ainsi que les domaines cognitifs perturbés. Lorsque l'ensemble des résultats conduisent à un constat de dissociation entre les domaines évalués (langage, mathématiques, mémoire, attention, grapho-motricité, etc.), un diagnostic de « trouble spécifique d'apprentissage » pourra être envisagé. Le bilan neuropsychologique est un préalable à tout diagnostic de « TSA »(Trouble Spécifique d'Apprentissage) mais il ne peut à lui seul permettre l'établissement définitif du diagnostic qui nécessite une indication médicale (neuro-pédiatre, médecin de rééducation fonctionnelle) complétée de bilans spécifiques (orthophonie, ergothérapie, psychomotricité , orthoptie, etc.).

Qu'est-ce qu'un trouble spécifique des apprentissages ?

On parlera de « Trouble Spécifique d'Apprentissage » lorsqu'une seule compétence cognitive est déficitaire (nettement inférieure à ce qui est attendu à l'âge de l'enfant pour cette compétence spécifiquement) ; exemple : le langage écrit = la dyslexie, le traitement des coordinations occulo motrices = la dyspraxie visuo-spatiale, le langage oral = la dysphasie, etc.

Le diagnostic de «Trouble Spécifique des Apprentissages » exige par conséquent que l'hypothèse de difficultés cognitives globales ait été éliminée par la pratique d'un test d'Efficience Intellectuelle (Echelle de Wechsler).

Les « Troubles Spécifiques d'Apprentissage » font l'objet de rééducations spécifiques associées à des aménagements pédagogiques dans le cadre scolaire lorsqu'ils ont obtenus la reconnaissance du handicap par les instances dédiées (MDPH).

La remédiation cognitive est une prise en charge neuropsychologique qui vise le renforcement des compétences cognitives : attention, mémoire de travail, méthodes d'apprentissage (métacognition). Grâce à un travail préalable avec l'enfant de prise de conscience de ses difficultés, un programme est conçu, centré soit sur le renforcement des compétences cognitives fonctionnelles, soit sur le renforcement d'une compétence cognitive défaillante (attention, mémoire essentiellement). La remédiation cognitive est assurée par un(e)psychologue rompu(e) à la neuropsychologie. Cette pratique peut se décliner sur un rythme de courte durée (dix à vingt séances) ou sur un rythme espacé (deux séances mensuelles). L'efficacité des séances est renforcée lorsque s'établit une collaboration régulière avec les parents, les partenaires de l'école et l'ensemble des professionnels du soin.