Psychothérapies : enfants, adolescents, adultes

A-Entretiens parentaux :

L'évolution  des enfants réserve parfois des aléas difficiles, douloureux. Faire face à l'inquiétude, rechercher des solutions, modifier les repères et les postures éducatives nécessitent un accompagnement précis de la part d'un professionnel avisé. Le lien affectif qui lie les parents à leurs enfants ne permet pas de faire le travail d'analyse seul, l'étayage du professionnel est alors précieux car elle rend accessible la prise de conscience objective de la situation dans sa globalité et en retour la possibilité d'engager un vrai changement thérapeutique.

Les entretiens parentaux s'inscrivent donc dans un processus thérapeutique de courte durée : ils sont une réponse à une situation ponctuelle pour laquelle un premier temps de réflexion et d'analyse est indispensable avant toute prise de décision intempestive.

 

B-Difficultés de l'interaction familiale :

Lorsque la famille s'agrandit, chaque membre doit trouver sa place et intégrer une nouvelle dynamique familiale. Pour les parents, faire une place à chacun est une aventure chaque jour renouvelée du fait de l'évolution de des enfants, et du temps qui passe.

Le désir d'enfant est constitué de sentiments complexes, intimes, parfois contradictoires, toujours secrets. Lorsque la relation entre un  parent et son enfant peine à s'installer harmonieusement les non-dits envahissent tout l'espace de la relation et du climat familial .Le groupe famille assiste alors impuissant à une dégradation de la qualité de vie de chacun.

Les entretiens psycho-thérapeutiques parent-enfant permettent de libérer la parole afin de prendre conscience des causes de la souffrance partagée pour retrouver un lien affectif satisfaisant.

Ils s'inscrivent dans un accompagnement psychothérapique sur un rythme espacé le plus souvent (une à deux séances mensuelles), et fixent les objectifs d'une qualité relationnelle à atteindre.

 

C-Thérapies brèves de soutien :

Dans le prolongement des entretiens parentaux espacés, la thérapie de soutien est une réponse aux souffrances psychologiques peu invalidantes : troubles réactionnels, difficultés psychologiques transitoires peu sévères.

Elle vise la compréhension du symptôme, et la recherche active de solutions adaptées à la résolution des difficultés.

 

D-Psychothérapies individuelles :

Lorsque les souffrances psychologiques sont permanentes, invalidantes. Lorsque le quotidien est entaché de sentiments de tristesse ou d'anxiété. Lorsque les questions ne trouvent pas de réponse apaisante, la psychothérapie individuelle est alors une réponse adaptée. Le travail psychothérapique consiste en une analyse des symptômes et autres troubles psychiques à partir du discours du patient et de son vécu. Parce qu'elle s'appuie sur l'établissement d'une relation de confiance avec le thérapeute, la psychothérapie est un espace d'intimité qui facilite la prise de conscience et la compréhension des causes de la souffrance  pour vivre mieux.

Engager un travail psychothérapique individuel impose une régularité dans le rythme (une fois / semaine le plus souvent), il s'inscrit sur une durée plus longue (parfois plusieurs années) .